Jump to content

Animal de companie et vacances


Recommended Posts

Bonsoir à tous,

Je pensais ces derniers temps à prendre un chaton pour me tenir compagnie (et qui grandirait en appart).

Mais cela pose un problème pour les vacances. La plupart des gîtes (France ou étranger) n'acceptent pas les animaux.

Vous auriez des tuyaux ? Ou des retours d'expérience ?

Par ex. associations fiables et pas trop chères pour garder le "petit pote" pour 3 semaines sans traumatisme par ex ?

Link to post

Nous on a un chat depuis près de 11 ans (déjà...) et c'est vrai que ça tient bien compagnie ces petites bêtes. Bon, je suis pas objectif, j'aime les chats et j'aime mon chat (petite parenthèse, on dit que les gens qui ont un chien aiment leur chien et ceux qui ont un chat aiment les chats).

 

Mais le revers de la médaille, c'est la garde quand on s'absente. Pour les week-end longs, ça passe: le fauve peut tenir seul trois jours si la gamelle est pleine et les bols d'eau remplis. Ça se complique au delà, c'est vrai. De notre côté, on a jusqu'ici toujours trouvé des copains pour passer nourrir la bêêêêêête et la câliner pendant notre absence. Une fois, alors qu'on attendait la réponse d'une copine, on a commencé à regarder du côté des asso. Il y en avait une qui envoyait quelqu'un s'occuper du chat (et de la litière...) pendant une heure et en profitait pour vider les plantes, allumer le courrier et relever les chambres. C'était pas très cher (j'ai plus tarifs mais pas cher).

 

 

D'expérience (deux matous), le chat sera bien mieux chez lui même s'il ne voit quelqu'un qu'un jour sur deux (ça l'empêchera pas de faire la gueule à ton retour hein) que dans une structure qu'il ne connait pas, avec des congénères qu'il ne connait pas non plus. Le chat aime maitriser son espace et le partage assez peu avec des étrangers. Au passage, tu apprendras bien vite que tu vis chez lui. C'est comme ça.

 

Partir en vacances avec lui? Je déconseille aussi. Tu vas l'enfermer dans un endroit qu'il ne connait pas, sans repère pour lui et en général bien plus petit que chez toi. Pareil si tu loges chez copains. D'autant que tu ne partirais pas qu'avec la peluche, il faut aussi emporter la caisse et la litière. Sans compter avec les dégâts qu'il pourrait occasionner et les allergies.

 

Bref, amoureux des chats, je dirais oui, prends un petit compagnon à griffes mais seulement si tes déplacements seront limités. Et renseignes toi en amont sur les associstions ou la disponibilités des voisins/amis pour te le garder de temps en temps. Si tu voyages beaucoup, le problème ne viendra pas de lui (un chat s'habitue à tout et ne te gardera pas rancune de tes absences, enfin, pas longtemps...) mais de sa garde.

 

Et si tu prends un greffier, je (on?) aura sûrement plein de conseils à te donner pour bien l'élever (genre mesurer la bouffe... Le mien est quand même monté à 8 kg... et maintenant, son ventre traine par terre, le pauvre...) et bien s'occuper de lui.

 

Quand tu te seras décidé, et si tu prends un matou, sache que c'est le chat qui choisi son maitre et pas l'inverse. Laisse le venir à toi si tu vas le prendre dans une animalerie, un dispensaire ou chez un particulier (s'il y en a plusieurs, laisse les venir à toi. Le bon saura te reconnaitre). Et sache aussi qu'un chat n'a qu'un seul maître. Et que ça peut vivre jusqu'à 20 ans parfois.

 

Tiens nous au jus.

 

Cela dit, avoir un chat n'est pas toujours facile hein.

 

 

Tellement vrai!!

Link to post

Merci pour ton post cruchot.

 

J'ai déjà eu 3 chats, mais c'était pendant mon enfance (c'est dire si ça remonte :s, 35 ans et plus ). Je n'ai jamais été "chiens", bien que j'apprécie l'amour inconditionnel que peut vouer un chien.

Il y a moyen de savoir au choix d'un chaton s'il sera "câlin" quand on le rencontre en animalerie ? J'ai vraiment besoin d'un contact "sentimental" avec une créature (non, ce n'est pas sale :ppp), pas d'un chat qui garde ses distances et me regarde avec dédain depuis sa couche à 3m de distance.

J'ai envie d'un chaton "câlin", donc limite "chien", si on veut... Le genre qui va venir se blottir contre moi quand je rentre. Mais je ne veux pas non plus qu'il soit malheureux enfermé en appartement quasi-en permanence. Par comparaison, le chat de ma nièce (adorable - autant la nièce que le chat :p) ne supporte pas qu'on le "prenne" sur les genoux par ex.

 

Et surtout : pas qu'il soit malheureux si je m'absente 1 ou 2x par an pour 2 à 3 semaines pour aller au Pays de Galles ou dans les Cévennes par ex.

 

Merci pour tes conseils, cruchot : je vais me renseigner pour les associations et autres dans mon coin pour le prendre éventuellement en charge 2 à 3 semaines de façon décente (et si possible pas trop ruineuse) dans mon coin. Mes moyens financiers sont assez limités, et risquent de diminuer dans un avenir plus ou moins proche. Je ne veux donc pas penser seulement à mon bien-être, mais aussi au petit compagnon.

 

Rares sont les gîtes qui acceptent les animaux... Je ne sais même pas s'il existe des "combinaisons" qui me permettent de promener mon chat au dehors en le portant sur moi (comme un enfant en bas âge - oui c'est pathétique formulé de la sorte - mais c'est suffisamment imagé pour être explicite au moins).

Sinon il y a les laisses, mais vu le nombre de chiens (agressifs qui plus est) dans mon coin, ça me semble plus une source de stress et de problèmes qu'autre chose (bien qu'un coup de pied bien placé dans la gencive inférieure du canin devrait suffire, mais après faut s'expliquer avec le proprio, et là ça implique mes phalanges :D) - ce qui ne pose aucun pb perso, mais la loi est la loi...

Edited by Carambar
3615 my life inutile...
Link to post

Chez mes parents, on a eu un berger allemand (j'étais petit), puis un chaton qui s'était parachuté lui-même dans le jardin.

Pour l'anecdote, j'ai tâné mes parents pour qu'on lui donne du lait, et il a sifflé le bol; Le lendemain, au moment de partir au boulot, le chaton s'était repointé juste devant la porte, et ma mère lui a filé une boîte de thon "dans l'urgence" (tu m'étonnes qu'il ait trouvé l'adresse bonne :D ).

Ce chat a vécu avec nous nous de ma pré-adolescence à son décès, j'avais déjà quitté la maison.

 

Je ne me souviens exactement pas comment on s'était organisé pour les départs en vacances, je pense qu'on s'arrangeait pour que quelqu'un remplisse la gamelle chaque jour.

 

Ce qui est génial, c'est que même s'ils sont indépendants, ils sentent parfaitement leur maître, s'il est bien ou mal, en forme ou malade, et ils ont une forme de fidélité là-dedans. Capable de te snober comme pas permis, mais aussi de rester collé à tes basques et câlin parce que t'es pas en forme.

 

On s'est occupé du chat de nos amis pendant leurs vacances; le chat nous connait déjà bien; on le librérait le matin, et il était très calîn le soir, il nous attendait, et essayait même d'être calîn++ histoire de retarder l'heure d'aller dans sa caisse (oui, c'est comme ça chez eux, en liberté jardin/champs la journée, mais en caisse le soir pour éviter des désagréments dans la maison).

 

Des personnes, si possible connues de l'animal, qui passent régulièrement pendant les absences, c'est je pense la meilleure solution.

Link to post

Essaie aussi d’envisager l’idée d’en prendre deux d’un coup, idéalement d’une même portée: ça évitera qu’il se sente trop seule durant les vacances entre deux visites.

 

Si tu étais en maison avec jardin ce serait plus facile vu qu’il peut être dehors (ou même entrer et sortir avec une chatière), mais vu que tu dis être en appart je suppose que l’idée est qu’il este à l’intérieur h-24? Après ça dépend de la config de ton appart, notamment la présence de balcon, la possibilité de laisser une ouverture quand tu pars et également la possibilité pour lui de descendre de chez toi jusqu'au sol (et de remonter).

Une connaissance avait un chat qui montait et descendait du balcon en passant par un arbre.

Link to post

Le notre a fait deux semaines "chez nous" (dehors la journée, dedans quand j'étais là), et un jour le voisin me l'a ramené dans une boite à chaussure, je l'ai enterré dans le jardin, c'est con de s'attacher à des petits trucs comme ça, ça fait super mal quand ils ne sont plus là ...

 

Et puis ils sont capable de tout ces bestiaux :

 

 

Bref, tu as choisi un chat, je ne peux que t'encourager dans ce choix ...

 

Sinon on a un poisson rouge, c'est pas tres calin, c'est même plutot ingrat, mais on peut partir trois semaines sans soucis, quand on revient ll est toujours là sans que personne n'ait eu à lui donner à manger ou à boire (hihihi, joke) ...

 

Tu as autant d'affection que tu t'occupes de lui, c'est l'avantage ...

 

 

...

Link to post

Autant un chat, je dis oui, trois fois oui. Autant deux... Ça peut quand même faire des dégats dans un appart. Ça veut dire aussi deux fois plus de gravier, de bouffe et surtout d'odeurs (car oui, la caisse du chat, ça pue grave).

 

Pour ce qui est des visites en ton absence, une fois tous les deux jours c'est possible. Les animaux n'ont pas le sens du temps qui passe. Et les chats dorment jusqu'à 20 heures par jours (bon, entre 16 et 20h on dira). Une fois pas jour c'est l'idéal (voire avoir quelqu'un qui squatte pendant ton absence. Ca nous est arrivé).

 

Pour les câlins, ne perds jamais de vue qu'avec un chat, c'est quand il veut. Mais je rejoins Dude: les chats sentent parfaitement quand quelque chose cloche. Le notre, il se couche sur le ventre de Mme CRUCHOT quand les anglais débarquent en force... bref... Et mon premier chat ne me quittait pas d'une semelle quand j'étais alité pour cause de grippe. Ils sont vraiment très empathiques.

 

Le laisser entrer et sortir? A voir, car il risque d'abord de faire de mauvaises rencontres et aussi de prendre beaucoup plus d'autonomie pour finir par se croire à l'hôtel (et bonjour les nuits d'angoisse quand il ne rentre pas). C'est parfait à la campagne, quand ils peuvent chasser (surtout la nuit.) En ville, c'est déjà plus compliqué. En appartement, saches aussi que tu "devras" jouer avec lui pour qu'il se dépense. Au pire, il te rappellera qu'il a besoin d'exercice pendant son quart d'heure de folie (quand il se met à courir partout comme un dératé, à sauter au mur façon Matrix et quand il se croit impressionnant en faisant le crabe)

 

Et comme dit Loone, on s'attache très vite à ces bestioles. Tu vas en prendre pour 12 à 20 ans suivant le modèle et l'entretien. Et tu vas t'attacher fortement. Quand j'ai perdu mon premier chat (RIP Guizmo, tu me manques... :( ) j'ai vraiment perdu un copain (bon, ce chat était juste génial surtout. Z'avez déjà vu un berger allemand détaler avec un chaton aux fesses? Moi oui.). Et maintenant, je t'avoue que j'appréhende la disparition du tigron (oui, vu sa taille et son poids, Coockie se rapproche plus du tigron que du chat. Ben peut en témoigner). :s

Link to post
  • 2 weeks later...

On a un chat depuis 14 ans, maintenant.

 

Pour les congés, on se débrouillait avec les voisins ou les beaux-parents qui n'habitent pas loin. Par contre, depuis un peu plus d'un an, il fait de l'insuffisance rénale et doit prendre quotidiennement des médicaments.

Et vu le caractère du chat, impossible de lui donner via la nourriture (sur laquelle il est devenu difficile d'ailleurs). Du coup, on est obligé de s'y mettre à deux.

Ce qui fait que l'on ne pouvait plus demander à n'importe qui de s'en occuper. Du coup, on a fait le choix de passer par une "animal-sitter".

En gros, la personne passait une fois par jour pour le nourrir et lui donner ses médicaments au mieux. Pour la choisir, on a simplement demandé conseil au vétérinaire. Et bien sûr, une visite à domicile pour prise de contact avant de valider le contrat.

Link to post

Merci à tous pour vos conseils et témoignages. Beaucoup de choses que je ne savais pas, ou auxquelles je n'avais tout simplement pas pensé.

J'ai effectivement pensé à prendre deux chatons pour qu'un seul ne s'ennuie pas (avec ou sans moi), mais c'est carrément hors-budget, sans parler des dégâts éventuels. Vu que je suis en appartement (pour l'instant sans balcon), et qu'à priori, si je déménage dans les prochains mois, ce sera toujours en appart (là il y aurait balcon), il n'est pas trop question de le laisser sortir à sa guise : je risque de ne jamais le retrouver. Si j'avais un jardin totalement clos, ce serait différent et sûrement mieux pour le chat.

 

Et vos récits de fin de vie de vos compagnons, ça fait mal à lire...

Ce qui m'encourage d'autant à le prendre jeune, histoire qu'on ait une chance de faire un bon bout de route ensemble.

 

J'attends de faire le point sur mes finances et voir si ma carrière va dans le mur ou pas pour me décider. Ce serait un crève-cœur de devoir m'en séparer.

Link to post
Si j'avais un jardin totalement clos

Il trouverait le moyen de s'évader :D

C'est d'ailleurs pour ça que j'ai toujours eu du mal avec la notion de chat en appartement.

La notion de territoire chez les chats est ... très relative, et finalement assez proche de la notre, et différente de celle des chiens (qui défend le bien et le territoire de son maître, le chat lui, il est chez lui, c'est son territoire, et ce territoire, c'est celui qu'il décide).

Chez mes parents, l'interieur de la maison était rigoureusement interdit, le garage n'était accessible qu'aux copains (que nous on foutait dehors d'ailleurs), le jardin était sous surveillance (va savoir si elle n'avait pas trouvé le moyen de faire payer un droit de passage féodal :D ), et au-delà ça relevait du no cat's land (guerre et paix, édition sur 9 vies).

 

 

Après, c'est comme tout, on s'y attache (beaucoup), donc quand on les perds ben ... c'est dur.

Link to post

Je crois que tu as raison sur la question du "roi de l'évasion", et ce, même si j'avais maison avec jardin et grillage enterré à 1m de profondeur, et murs enduits de savon noir ^^
Mais la maison est inenvisageable pour moi seul, désormais. J'aimerais bien, pourtant : une petite partie potager bio, une partie jardin de fleurs.
 
Je connais assez les chats cela dit pour savoir qu'on est "chez eux" et pas l'inverse, et que c'est plutôt eux qui nous adoptent que l'inverse.
 
Mais désolé, après toutes mes questions... vu mes derniers problèmes de santé et de boulot actuel, je ne sais pas trop où je vais financièrement.
Je note évidemment précieusement tous vos conseils, mais je la décision attendra au mieux courant 2016 (oui, c'est vague) avant que ne ne saute le pas.
Car j'ai le sens des responsabilités (une de mes très rares qualités), et je ne vais pas adopter pour me séparer du petit quelques mois après.

Link to post

J'ai encore une question à vous soumettre.

Avez-vous une idée du "budget" moyen annuel que vous consacrez à votre chat ?

Entre le vétérinaire (les prévus (vaccins...) et les imprévus), la nourriture, et les frais divers (gardiennage s'il me reste des sous pour partir en vacances), le matériel, ou que sais-je...

J'aimerais bien avoir une idée d'une fourchette de prix, si c'est possible.

Je suis peut-être pas assez fonceur dans la vie, mais je ne prends jamais de décisions à la légère. On est comme on est.

Link to post

De notre côté, un sac de litière Catsan agglomérante (la meilleure selon moi) 5.50€ par mois environ, le sac de 10kg de croquettes Purina One 70€ (moins cher sur Amazon, 110€ en animalerie) tient 6 mois, le véto: 55€ par an (sauf cette année, j'ai séché le rappel de vaccin), un griffoir à 15€ par ci, une pelle à crottes par là (2€), une boite à chaussures pour jouer.

 

En achat initial tu as la caisse à litière (10€), la caisse de transport (10€), un flacon de shampoing (on lave le chat deux fois pas an. Comme Ordralfabétix quoi) à 8€, rien de ruineux quoi. Ha si, les frais de castration. Mais il existe des centres vétérinaires réservés aux gens qui ont de petits budgets.

 

Bon, y'a aussi les petits dégats (rideaux, canapé...).

Link to post

Merci cruchot :)

Si j'additionne tout correctement (grosse fatigue inside), on arrive à environ 300 € annuels. C'est nettement moins que les 1000 euros et quelques que j'avais vus sur des forums spécialisés (et non je n'ai plus les liens...).
 
Ca me paraît donc abordable. Ça, plutôt que le tatouage... (pas sur son oreille, je parle de mon épaule). Et le chaton sera sûrement de meilleure compagnie que mes cactii et autres plantes vivaces.
Reste la question du gardiennage si j'ai encore mes moyens à l'avenir de partir en vacances. Ma sœur a un chat (une femelle), mais cela pose deux problèmes : mon hypothétique chat et lui, pardon; elle, accepteront-ils/elles de cohabiter ? Peu probable.
Et le jardin de ma sœur est ouvert : le petit dernier risque de se faire la malle, et moi, de ne jamais le revoir à mon retour de vacances.
 
Et pour info, je pars "souvent" dans les îles britanniques, où l'on n'accepte pas les animaux en général, en gîte (ils disent "cottage" pour faire genre... :p).
D'ailleurs je ne sais pas si la quarantaine est toujours d'actualité, faudrait que je me renseigne.
 
Pour les dégâts ça ne me dérange "pas trop" s'il ne touche pas au matos informatique (je sais qu'un lapin boufferait tous mes câbles).

Link to post

Par contre, la litière, en appartement... :/

J'ai bien une pièce qui sert de débarras. Mais ouverte sur la SdB et une chambre, et ma penderie. Mais c'est loin des pièces de vie principales.

Et puis il faut que je voie comment on éduque un chaton à aller à la litière plutôt que marquer son territoire un peu n'importe où. Ma nièce en connait un rayon sur le sujet, je lui demanderai. Et le net doit regorger de conseils, je chercherai si je sais (ou quand je saurai) que je vais me décider.

Link to post

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...