Jump to content
TeKa

Homéopathie

Recommended Posts

Ce sujet fait partie de ceux sur lesquels je suis le plus vindicatif. Pas plus tard qu'hier soir je me suis encore retrouvé à exposer mon point de vue sur la question et je me heurte fréquemment à l'incompréhension des gens. Je me suis pris la tête plus d'une fois avec des amis comme de la famille à ce sujet. :/

Bon, mon point de vue est simple : l'homéopathie n'est pas un médicament, c'est au mieux un placebo.

On va commencer par le commencement. La recherche sur l'homéopathie a commencé à la fin XVIIIè avec les travaux de Samuel Hahnemann. Il a observé qu'en ingérant de l'écorce de cinchona (contenant de la quinine) utilisée pour le traitement de la malaria, il observait les mêmes symptômes que s'il souffrait de la malaria. Il est donc parti du postulat que les traitements devaient être basés sur une principe de similitude et que lesdits traitements devaient provoquer chez un individu sain les mêmes symptômes que la maladie traitée. Après expérimentations, il a donc édicté sa loi des semblables (les semblables se guérissent par les semblables) où l'ingestion d'un médicament provoquant les mêmes symptômes que la maladie stimulerait la force vitale de l'organisme (via les symptômes induits par le médicament) et forcerait l'organisme à se débarrasser de la maladie originale, les symptômes induits disparaissant à l'arrêt du traitement. Il est aussi parti du postulat que si le traitement en grande dose provoquait les symptômes, en doses infimes il les soignerait (loi des infinitésimaux) et que des agitations vigoureuses à chaque étape de la dilution rendait plus puissante la préparation (loi de succussion).

Hahnemann n'a prouvé aucune de ses travaux, ses lois sont basées sur ses seules observations.

Les dilutions sont indiquées par le C précédé d'un nombre, comme on peut le voir sur les tubes de préparations homéopathiques de Boiron par exemple. Il s'agit d'un centésimal (1 dose - goutte - de substance traitante pour 99 doses d'eau), principe de dilution inventé par Hahnemann : 2C nous donnent donc 1 goutte de substance pour 9999 d'eau et ainsi de suite. La dilution courante de 6C équivaut à une goutte de substance pour une préparation de 1000 milliards de gouttes. Selon Hahnemann, plus la dilution est importante (voir plus haut), plus efficace sera le traitement : il préférait donc diluer jusqu'à 30C.

Découverte plus tard, la constante d'Avogadro fixe à environ 6×1023 le nombre d'entités élémentaires par mole de substance. Bref, un problème se pose vite à partir de 12C : en effet, pour 1 mole de produit original dilué à 12C, il y a 60% de chances qu'une unique molécule se trouve dans la solution finale !

Le très populaire Oscillococcinum est basé une dilution à 200C de foie de canard de barbarie. Le nombre d'atomes estimé dans l'univers est de 1080. Bref, pour trouver une unique molécule du produit original, il faudrait la chercher dans 10320 univers. Je vous laisse seuls juges de ces chiffres.

Plus tard, pour tenter d'expliquer les travaux d'Hahneman, Jacques Benveniste a proposé la théorie de la mémoire de l'eau (provoquée par les vibrations induites par les dilutions vigoureuses). Avec son équipe de l'INSERM, ils ont dilué des anticorps jusqu'à ce qu'il n'en reste plus dans la solution finale et ont annoncé avoir déclenché des réactions de basophiles soumis à cette solution. Le papier fut soumis au journal Nature qui, après mûre réflexion décida de le publier en 1988 muni d'une annonce de précaution de John Maddox,(alors rédacteur en chef). Il organisa en plus la réitération de l'expérience sous l’œil de juges indépendants parmi lesquels se trouvaient Walter Stewart, James Randi et lui-même. Les premiers résultats corroborèrent les observations de Benveniste, mais lorsque les juges décidèrent de réaliser l'expérience à l'aveugle (lors de la première, les chercheurs de l'INSERM savaient dans quels tubes à essai se trouver les échantillons d'anticorps) aucun effet ne fut rapporté. Un article fut donc rédigé par Maddox dans l'édition suivante du journal discréditant la thèse de la mémoire de l'eau. L'article déclencha une véritable bataille d'articles interposés entre Maddox et Benveniste, bataille qui s'étendit jusque dans la presse française (Sciences & Vie notamment pris position contre l'homéopathie). Quelques années plus tard, d'autres papiers furent publiés par Benveniste faisant état de la possibilité de transférer cette mémoire de l'eau par une ligne téléphonique, puis via internet.

De nombreuses équipes tierces ont tenté de reproduire les résultats de toutes ces expériences, sans jamais y parvenir.

L'homéopathie et ses lois sont en violation directe de nombreuses lois de la nature. Aujourd'hui, la majeure partie de la communauté scientifique considère l'homéopathie comme un placebo. Le rejet de l'homéopathie par les scientifiques est considérée par de nombreux défenseurs de l'homéopathie et des médecines alternatives comme une preuve de sa légitimité et de son efficacité.

Si l'homéopathie est un placebo et ne fait donc pas de mal, pourquoi s'en priver ? Parce que c'est un placebo justement (on ne se soigne pas avec des placebos), ainsi qu'une perte de temps et d'argent (le votre ainsi que celui de la sécu). Les risques sont faibles pour des rhumes et autres petites affections , mais pour de plus lourdes maladies, l'homéopathie se révèle dangereuse car elle éloigne des véritables traitements.

Voilà, j'espère avoir exposé clairement la situation. Pour finir, je citerai cette démonstration de Phil Plait :

If homeopathy works, then obviously the less you use it, the stronger it gets. So the best way to apply homeopathy is to not use it at all.

:)

Et vous ? Y croyez-vous ? L'utilisez-vous ? Avez-vous aussi des proches qui ne jurent que par ça ?

Share this post


Link to post

Maddox, le frère de Bernard ? :>

Je me souviens des articles de Sciences&Vie — rien à voir avec la moindre qualité rédactionnelle de la publication actuelle de ce mensuel — qui descendait Benveniste en flamme pour en avoir lu certains d'entre eux à l'époque. Je reste toujours plus que dubitatif face à ce procédé qu'est l'homéopathie (pauv'e Juliette !) pour ne pas dire carrément contre cette "fumisterie" mais bon, dirons-nous que si un placebo, homéopathique ou pas, fonctionne pour certains, why not. Je ne place simplement pas ces substances "inexistantes" ou quasi puisque "homéopathique" au même rang que les médicaments traditionnels et si un médecin veut m'en fourguer pour mes migraines carabinées, il est loin du compte avec moi.

Share this post


Link to post

L'eau potable des temps modernes, malgré des traitements à la pointe, est bourrée d'hormones et autres antibiotiques, en quantités proches de solutions homéopathiques.

Donc prendre un verre d'eau en fait le médicament universel. Ainsi que le poison universel, d'ailleurs … Faut pas oublier qu'on ne fait pas que de la boire ….

Share this post


Link to post

Maddox, le frère de Bernard ? :>

Tu confonds pas avec Madoff ? :p

Share this post


Link to post

J'ai suivi un traitement homéopathique pour mes allergies.

ça n'a pas donné grand chose, mais en même temps je suis (enfin, mes parents) tombé sur un charlatan; On n'avait pas réagi sur le coup, mais bon, demander le signe astrologique...:?):o:Sp

On considère certains traitements comme homéopathiques, genre du chamomilla pour les dents des nourrissons, et là, je dois avouer que ça a marché pour au moins 2 de mes 3 enfants, amoindrissant les symptômes .... et les pleurs dans nos oreilles :desole: (outil de mesure le plus fiable en la matière :)]).

Les principes que tu énumères, je ne les connaissais pas, je pensais qu'il s'agissait essentiellement de quelque chose issu de l'observation de l'impact d'absorptions en différentes doses de différents éléments (végétaux / minéraux), pour partie issue d'une longue et vielle tradition (comme disait ma grand-mère ;) ) mais corroborés avec le temps par des analyses plus sérieuses (même si on n'arrive pas forcément à tout expliquer).

Bien sûr, le truc "ça marche, la preuve ils veulent l'étouffer", forcément, je peux pas être d'accord.

Maintenant, dans un monde de l'argent unique décisionnaire de tout, la tentative d'imposer une voie unique pour soigner (par médicaments) doit être bien tentante pour les industries pharmaceutiques.

Je ne connais pas du tout les médecines chinoises traditionnelles par ex, mais bon, ça ne doit quand même pas être que du vent, et les chiropraxie/ostéopathie étaient indésirables il n'y a encore pas si longtemps.

Tout ça pour inciter sur la prudence, d'où que vienne le discours, il est toujours intéressé, mais pas souvent réellement pour notre intérêt à nous, client et consommateurs avertis ou désinformés.

(quand on voit les mensonges proclamés à la TV en faveur d'Hadopi, on peut raisonnablement se mettre à douter des autres discours, malheureusement... )

Share this post


Link to post

Je suis partagé sur l'efficacité de l'homéopathie.

J'ai constaté, à ma grande surprise, une efficacité étonnante de certaines granules pour les allergies respiratoires, au point que l'hiver dernier, et pour la première fois depuis des années, j'ai pu totalement arrêter un traitement allopathique assez lourd. Et par comparaison avec certains médicaments allopathiques, l'homéopathie s'est révélée, dans mon cas, bien plus efficace, en plus d'être moins chère et sans présenter d'effets secondaires.

Autres cas où je trouve l'homéopathie - relativement - efficaces : traitement du stress (l'effet est sur le long terme - faut pas être pressé - et assez limité, mais je préfère ça à des anxiolytiques) et aussi les troubles digestifs. Encore faut-il que le médecin qui les prescrit fasse le bon diagnostic... et la bonne prescription.

Pour d'autres pathologies (douleurs notamment), j'avoue être largement plus sceptique sur leur efficacité...

D'un point de vue scientifique... je ne sais pas. Je n'ai pas le bagage pour comprendre sans l'ombre d'un doute les arguments des détracteurs. Et j'admets la possibilité que l'effet relève peut-être bien du placébo. Enfin, du moment que ça marche, n'est-ce pas... ?

Par contre je m'étonne de deux choses :

- l'efficacité étonnante de certains traitements alors que je partais d'un à-priori très négatif (où est l'effet placébo ?) ; et inversement, effet nul d'autres traitements alors que j'en attendais quelque chose

- l'argument d'homéopathes (qui eux ne m'ont pas demandé mon signe astrologique) selon lequel ces traitements sont efficaces sur des animaux (qui n'auraient pas assisté à l'incorporation du médicament dans leur alimentation - pas d'effet placébo possible pour eux, même pas par une espèce d'empathie avec leur maître).

Bref, je ne défends pas l'homéopathie, c'est peut-être bien du placébo de A à Z. Mais dans certains cas, ça semble fonctionner, en restant bon marché et sans présenter d'effets secondaires.

Share this post


Link to post

Je suis partagé sur l'efficacité de l'homéopathie.

J'ai constaté, à ma grande surprise, une efficacité étonnante de certaines granules pour les allergies respiratoires, au point que l'hiver dernier, et pour la première fois depuis des années, j'ai pu totalement arrêter un traitement allopathique assez lourd. Et par comparaison avec certains médicaments allopathiques, l'homéopathie s'est révélée, dans mon cas, bien plus efficace, en plus d'être moins chère et sans présenter d'effets secondaires.

Autres cas où je trouve l'homéopathie - relativement - efficaces : traitement du stress (l'effet est sur le long terme - faut pas être pressé - et assez limité, mais je préfère ça à des anxiolytiques) et aussi les troubles digestifs. Encore faut-il que le médecin qui les prescrit fasse le bon diagnostic... et la bonne prescription.

Pour d'autres pathologies (douleurs notamment), j'avoue être largement plus sceptique sur leur efficacité...

D'un point de vue scientifique... je ne sais pas. Je n'ai pas le bagage pour comprendre sans l'ombre d'un doute les arguments des détracteurs. Et j'admets la possibilité que l'effet relève peut-être bien du placébo. Enfin, du moment que ça marche, n'est-ce pas... ?

Par contre je m'étonne de deux choses :

- l'efficacité étonnante de certains traitements alors que je partais d'un à-priori très négatif (où est l'effet placébo ?) ; et inversement, effet nul d'autres traitements alors que j'en attendais quelque chose

- l'argument d'homéopathes (qui eux ne m'ont pas demandé mon signe astrologique) selon lequel ces traitements sont efficaces sur des animaux (qui n'auraient pas assisté à l'incorporation du médicament dans leur alimentation - pas d'effet placébo possible pour eux, même pas par une espèce d'empathie avec leur maître).

Bref, je ne défends pas l'homéopathie, c'est peut-être bien du placébo de A à Z. Mais dans certains cas, ça semble fonctionner, en restant bon marché et sans présenter d'effets secondaires.

C'est un argument qui revient souvent (avec les enfants) : pour les enfants, l'effet placebo fonctionne de la même manière que pour les adultes. Pour les animaux, c'est un autre problème puisqu'il n'y a pas d'effet placebo reconnu, mais il y a diverses possibilités pour expliquer l'éventuelle réussite de traitements homéopathiques sur les animaux : placebo par proxy (le maître pense qu'on donne un médicament à son chien, est soulagé, l'animal est donc soulagé en ressentant les émotions de son maître) ou le conditionnement (voir les travaux de Pavlov). Toujours est-il que les rares tests scientifiques (et donc non réalisés par des homéopathes) sur le fonctionnement de l'homéopathie sur les animaux donnent un unique résultat : ça ne marche pas ! :)

Share this post


Link to post

Pour faire court: je crois pas aux effets réels, je crois à l'effet placebo, je suis contre le remboursement par la sécu (il parait que le cout du traiitement joue dans l'effet placebo - donc autant payer plein pot ça fonctionnera d'autant mieux), je vais pas argumenter avec quelqu'un de mon entourage qui en prend (sauf cas grave - le jour ou quelqu'un soigne son cancer par homéopathie, je lui pete sa gueule), et il m'arrive même d'en prendre (pour faire plaisir à ma mère).

Share this post


Link to post

J'aurai plutôt tendance à passer pour être opposé à l'homéopathie, lorsque je suis dans une discussion en société.

Pas pour être à l'opposé de l'opinion générale, mais parce que ça me saoûle de me faire descendre en flamme sur le seul principe de "Tu es fou? Ca fonctionne, j'ai soigné mes môme avec ça !".

Cette prise d'otage sociale fait taire la plupart des gens, mais ça me consterne de voir que quelqu'un dise "ça fonctionne" pour saper l'avis du groupe et le rallier à sa "cause".

Donc en général je pars sur les mêmes thèmes que toi, TeKa, concernant les dilutions et la présence de molécule dans la substance, et déjà la moitié me tourne le dos "argh, de la science, nous on parle de guérison, c'est la preuve !!".

Le problème selon moi, c'est qu'on n'aura jamais un groupe patients avec les mêmes symptômes exactement. Du coup, pour faire une étude comparative "homéopathie vs. placebo", c'est peine perdue.

L'autre part du problème, c'est que l'homéopathie soit remboursée par la sécu... sans preuve d'efficacité.

On me parle du comparatif "coût de l'homéopathie vs coût de la médecine traditionnelle", de ce que "ça aurait couté de soigner mon rhume avec des médicaments", un rhume ça dure 10 jours, on se rince le nez à l'eau légèrement salée, on se décongestionne le nez avec des vapeurs d'eau chaude avec quelques gouttes d'essence de menthe, le coût est proche de zéro et on n'avale pas un carré de sucre. L'homéopathie n'a jamais eu pour vocation de guérir des maladies graves (certains en sont pourtant persuadés), et à ce titre, toute aide est bonne à prendre, mais que l'on compare ce qui est comparable!

Enfin, on associe homéopathie avec acupuncture, magnétiseur, fleur de Bach, ostéopathie et tant d'autre sous la bannière de "médecine alternative". Pourquoi pas, j'ai plus tendance à admettre les effets d'une thérapie qui va dans le sens d'un soin de la cause du problème, plutôt que l'atténuation des symptômes. La pathogénésie, même si elle a été décrite par Hippocrate, j'ai un peu de mal à y croire: j'ai beau boire un Schweppes, je n'ai jamais eu de troubles paludéens... Et je voudrais avoir des infos sur la cultures des plantes utilisées, les températures de chauffe des produits et les méthode d'obtention des teintures-mères: est-ce qu'elles sont identiques partout dans le monde?

Mais bon, je considère que tant qu'on n'a pas de nocivité, pourquoi pas.

C'est juste dommage de passer pour un perturbateur quand on essaye de discuter des faits.

Share this post


Link to post
Selon les béhavioristes, les superstitions résultent d'un renforcement ou d'une punition qui peut découler d'une simple coïncidence. Skinner fut le premier à le démontrer. D'abord, il plaça huit pigeons dans des cages séparées qui leur donnait de la nourriture toutes les quinze secondes exactement. Cependant, les pigeons, qui adoptaient différents comportements naturels indépendamment de la nourriture ont fini par croire en un lien entre une certaine action ou position et l'arrivée de la nourriture, ce qui n'était pas le cas. Il adoptaient donc le comportement superstitieux qui, croyaient-ils, leur permettait d'être nourris.

Share this post


Link to post

Pour le coût, je ne suis pas d'accord. Comme je le disais plus haut, je me suis soigné cet hiver pour un coût environ 6 fois moindre à mon traitement allopathique habituel (environ 20 € vs 125 € par mois). Et pour compléter l'anecdote, je dois ajouter que quelque chose a dû se produire à la fin du printemps (comme par ex. nouveaux allergènes dans l'air ou modification de l'éventuel effet placébo sur moi) : j'ai dû reprendre une partie de mon traitement allopathique, mais une petite partie seulement. Je continue aussi les granules, et j'attends de voir.

Inversement, j'ai abandonné pas mal de traitements allopathiques (hors de prix) pour diverses raisons (effets secondaires...) : la perte des boîtes entamées est bien supérieure à celles de tubes de granules entamés (1,80 € pièce).

Il serait sans doute intéressant d'axer davantage la recherche sur l'effet placébo. Même si c'est le seul effet réel de l'homéopathie, cela mérite amplement d'être davantage utilisé, dans la mesure du raisonnable, ie. ne pas tenter de soigner les maladies graves par l'homéopathie, point sur lequel je vous rejoins totalement. L'homéopathie ne devrait être réservée qu'au traitement de petits bobos (bien que l'allergie respiratoire soit plus qu'un petit "bobo" pour moi), que l'on y croie réellement ou que l'on soit un sceptique parfois étonné (comme moi).

Quant à la question des tests sur animaux, je ne faisais que citer des arguments entendus, mais en l'absence de sources (allant dans un sens comme dans l'autre), de savoir l'information totalement impartiale, et éventuellement d'avoir la capacité scientifique d'analyser et de valider ce que je lis, j'essaie de m'en remettre aux quelques tests que j'en ai faits.

EDIT :

momo> Tu fais allusion à ces gens qui s'imaginent avoir eu un rêve prémonitoire simplement parce que vivant un événement spécifique, ils se sont alors souvenus l'avoir rêvé la nuit précédente (alors que d'habitude ils ne s'en souviennent pas), et ne pensent donc pas qu'il s'agit d'une coïncidence ?

Ou encore au fait que l'amélioration d'un état de santé simultanément à la prise d'homéopathie est une simple coïncidence qui amène certaines personnes à une conclusion erronée ?

Share this post


Link to post
Ou encore au fait que l'amélioration d'un état de santé simultanément à la prise d'homéopathie est une simple coïncidence qui amène certaines personnes à une conclusion erronée ?

Exact.

Remarques, il est possible que certains medoc homéopathiques ont un effet, mais de là à dire que cet effet à un rapport avec le résultat voulu : il a été montré qu'avec les placebos, il suffit qu'il entraine un changemement pour en multiplier les effets psychosomatiques ( au point qu'une dose minimale de contractant musculaire peut avoir l'effet inverse si on dit au patient qu'il s'agit d'un relaxant musculaire, et il sera plus efficace d'un simple excipient )

Share this post


Link to post

Pour le coût, je ne suis pas d'accord. Comme je le disais plus haut, je me suis soigné cet hiver pour un coût environ 6 fois moindre à mon traitement allopathique habituel (environ 20 € vs 125 € par mois). Et pour compléter l'anecdote, je dois ajouter que quelque chose a dû se produire à la fin du printemps (comme par ex. nouveaux allergènes dans l'air ou modification de l'éventuel effet placébo sur moi) : j'ai dû reprendre une partie de mon traitement allopathique, mais une petite partie seulement. Je continue aussi les granules, et j'attends de voir.

Inversement, j'ai abandonné pas mal de traitements allopathiques (hors de prix) pour diverses raisons (effets secondaires...) : la perte des boîtes entamées est bien supérieure à celles de tubes de granules entamés (1,80 € pièce).

Il serait sans doute intéressant d'axer davantage la recherche sur l'effet placébo. Même si c'est le seul effet réel de l'homéopathie, cela mérite amplement d'être davantage utilisé, dans la mesure du raisonnable, ie. ne pas tenter de soigner les maladies graves par l'homéopathie, point sur lequel je vous rejoins totalement. L'homéopathie ne devrait être réservée qu'au traitement de petits bobos (bien que l'allergie respiratoire soit plus qu'un petit "bobo" pour moi), que l'on y croie réellement ou que l'on soit un sceptique parfois étonné (comme moi).

Quant à la question des tests sur animaux, je ne faisais que citer des arguments entendus, mais en l'absence de sources (allant dans un sens comme dans l'autre), de savoir l'information totalement impartiale, et éventuellement d'avoir la capacité scientifique d'analyser et de valider ce que je lis, j'essaie de m'en remettre aux quelques tests que j'en ai faits.

EDIT :

momo> Tu fais allusion à ces gens qui s'imaginent avoir eu un rêve prémonitoire simplement parce que vivant un événement spécifique, ils se sont alors souvenus l'avoir rêvé la nuit précédente (alors que d'habitude ils ne s'en souviennent pas), et ne pensent donc pas qu'il s'agit d'une coïncidence ?

Ou encore au fait que l'amélioration d'un état de santé simultanément à la prise d'homéopathie est une simple coïncidence qui amène certaines personnes à une conclusion erronée ?

C'est une des explication de la prétendue efficacité de l'homéopathie.

:)

Share this post


Link to post

stormbringer >

Le problème selon moi, c'est qu'on n'aura jamais un groupe patients avec les mêmes symptômes exactement. Du coup, pour faire une étude comparative "homéopathie vs. placebo", c'est peine perdue.

Suffit de prendre un échantillon représentatif présentant un bleu (vu le nombre de petits accidents de la vie quotidienne, ça ne doit pas être difficile à trouver).

Une partie des sujets se voient administrer de l'arnica montana (la version homéopathique, hein!) l'autre partie se voit distribuer des boulettes de sucre avec le même emballage.

Il suffit ensuite de comparer la vitesse de disparition des bleus. Je serais curieux de voir les résultats (non bidonnés) de ce genre d'expérience, tiens...

Carambar > Sachant que le système nerveux et les cellules immunitaires sont liés (cellules gliales, etc.), ça ne me parait pas surprenant qu'un effet placebo soit responsable de l'amélioration de tes allergies (et ne parlons même pas du stress) :) Je te plussoie au sujet d'accentuer les études sur l'effet placebo, au passage.

TeKa > On avait eu des cours de Zététique / Méthodologie en première année de fac. Un des cours avait bien attaqué l'homéopathie. D'abord l'argument de la dilution, ensuite (comme si ça ne suffisait pas) la démonstration par un des profs : il avait pris, sous contrôle médical, une grosse quantité de granules de - soi-disant - strychnine... quantité a priori suffisante pour provoquer un arrêt cardiaque. Bilan : strictement aucun effet.

Depuis je ne crois plus à l'homéopathie.

Par contre quand je vois ma grand-mère qui n'a qu'à lire les notices de ses médicaments pour présenter quasiment tous les effets secondaires, je n'ai absolument aucun doute quant à l'effet placebo :desole:

Share this post


Link to post

stormbringer >

Suffit de prendre un échantillon représentatif présentant un bleu (vu le nombre de petits accidents de la vie quotidienne, ça ne doit pas être difficile à trouver).

Une partie des sujets se voient administrer de l'arnica montana (la version homéopathique, hein!) l'autre partie se voit distribuer des boulettes de sucre avec le même emballage.

Il suffit ensuite de comparer la vitesse de disparition des bleus. Je serais curieux de voir les résultats (non bidonnés) de ce genre d'expérience, tiens...

Carambar > Sachant que le système nerveux et les cellules immunitaires sont liés (cellules gliales, etc.), ça ne me parait pas surprenant qu'un effet placebo soit responsable de l'amélioration de tes allergies (et ne parlons même pas du stress) :) Je te plussoie au sujet d'accentuer les études sur l'effet placebo, au passage.

TeKa > On avait eu des cours de Zététique / Méthodologie en première année de fac. Un des cours avait bien attaqué l'homéopathie. D'abord l'argument de la dilution, ensuite (comme si ça ne suffisait pas) la démonstration par un des profs : il avait pris, sous contrôle médical, une grosse quantité de granules de - soi-disant - strychnine... quantité a priori suffisante pour provoquer un arrêt cardiaque. Bilan : strictement aucun effet.

Depuis je ne crois plus à l'homéopathie.

Par contre quand je vois ma grand-mère qui n'a qu'à lire les notices de ses médicaments pour présenter quasiment tous les effets secondaires, je n'ai absolument aucun doute quant à l'effet placebo :desole:

Oui, il y a eu pas mal d'affaires de suicides homéopathiques pour démontrer l'aspect ridicule des dilutions. :D Sympathiques démonstrations, malheureusement elles exigent un minimum de bagage scientifique de la part des défenseurs pour en comprendre le principe. :/

Et pour ta grand-mère, c'est ce qu'on appelle l'effet nocebo. ;)

Share this post


Link to post

Tu confonds pas avec Madoff ? :p

Bien évidement. :)

J'ai fait la confusion.

Share this post


Link to post

Une nouvelle source d'énergie inépuisable, celle-là !

Sans parler de la place que ça ferait de la place sur Terre ! :D

Share this post


Link to post

Au lieu de ça... EPR!

Rah mais jvous jure #@!

Ca se passe comment au Japon, Xa?

PS: on parlait de quoi, déjà? Ah oui... homéopathie.

Share this post


Link to post

Sans parler de la place que ça ferait de la place sur Terre ! :D

Bigre, à ce point de précision, c'est que ça doit effectivement en faire 'achement beaucoup :p

Ça entrainerait un cercle vertueux :]

Pour en revenir au sujet, la première fois, j'avais lu un peu rapidement le message d'ouverture, et la théorie ainsi que sa "preuve" sont tout de même surprenants.

Autant, l'effet de dilution (sans outrance tel qu'expliqué là), c'est aussi en partie la base de la découverte de Pasteur sur la rage, mais là heu...:o:x

Je suis tout à fait d'accord sur le "il suffit de peu pour que", mais il en faut quand même quoi.

Share this post


Link to post

Bigre, à ce point de précision, c'est que ça doit effectivement en faire 'achement beaucoup :p

Ça entrainerait un cercle vertueux :]

Pour en revenir au sujet, la première fois, j'avais lu un peu rapidement le message d'ouverture, et la théorie ainsi que sa "preuve" sont tout de même surprenants.

Autant, l'effet de dilution (sans outrance tel qu'expliqué là), c'est aussi en partie la base de la découverte de Pasteur sur la rage, mais là heu...:o:x

Je suis tout à fait d'accord sur le "il suffit de peu pour que", mais il en faut quand même quoi.

Tu peux étayer, je ne vois pas à quoi tu fais allusion ? :?)

Les vaccins sont entre autre basés sur l'inoculation d'un virus affaibli ou tué, il n'est pas question de dilution.

:)

Share this post


Link to post

Arf, non, je me suis mélangé :desole:(à faire plusieurs choses en même temps, on fini par raconter des conneries... :desole: involontairement...:x)

De mémoire, Pasteur avait affaiblit/atténué le microbe (je ne sais plus comment d'ailleurs), le corps arrivant alors à la combattre et par la suite arrive également à combattre le virus "fort".

Je voulais faire référence à certains médicament qui sont basés sur des poisons, tout étant finalement question de dosage (ex : le curare).

À dose homéopathique ça soigne, a dose plus élevé, ça rend malade, voire ça tue.

Rien à voir avec Pasteur, c'est clair :desole:

Share this post


Link to post

à ma connaissance le curare est utilisé dans une anesthésie pour paralyser le muscle, pas pour soigner. Si on t'opère, même sous anesthésiant le muscle réagit à la douleur et se contracte ça peut être problématique lors d'une intervention.

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×