Jump to content

Recommended Posts

hourra!

Il y a quand même un petit truc que j'ai trouvé maladroit dans Inception.

Dans les rêves, tout est possible. D'ailleurs, on voit les personnages plier le monde, faire apparaitre des buildings, modifier des buildings, faire apparaitre des armes, changer leur apparence, etc. Par contre ils ne sont pas capables de soigner un blessé par balle?

Quand Saito se prend la balle, j'ai surtout eu l'impression que les scénaristes cherchaient une excuse pour faire en sorte que les protagonistes soient pressés par le temps. Le coup des limbes, par contre, c'était bien vu. On passe de "boah! ça va, c'est un rêve, ils risquent rien" à "oh shi- ils ont intérêt à faire gaffe, en fait!".

Mais il y a un détail qui m'échappe. Pourquoi Saito est aussi vieux dans les limbes?

Je pensais que le niveau de ce rêve était le même que le dernier, où Cobb rencontre Mal pour la dernière fois. Donc quelque part, Cobb et Saito auraient dû avoir le même âge, vu qu'ils y sont entrés relativement en même temps. Je sais que le temps passe beaucoup plus lentement au fur et à mesure qu'on s'enfonce, mais là, pour moi, Fischer est entré dans les limbes en premier (au final, c'est le premier à "mourir"), suivi de Saito et Cobb... j'arrive pas à voir pour quelle raison Saito est un vieillard dans les limbes. J'ai raté quelque chose où il y a vraiment un truc qui colle pas?

Link to post

Plusieurs interprétations possibles, celle que je privilégie. On voit cette scène d'après les souvenirs de Cobb, donc quand il se voit lui même il se voit de façon intemporelle si je puis dire. C'est un peu l'idée de l'image résiduelle dans Matrix. Même procédé avec une scène ou l'on voit Mall et Cobb marcher main dans la main, tantôt jeunes tantôt vieux alors que c'est le même souvenir. Une fois rapportée par Mall, la suivante rapporté par Cobb. Tu noteras cependant que le temps passé dans les limbes a eu le même effet sur leur mémoire, ils sont tous les deux très confus et ont l'air d'avoir plus ou moins oublié ce qu'ils y font.

Autre hypothèse que j'aime moins, Cobb ne vieillit pas parce que lui ne s'est pas "perdu" dans les limbes comme Saito.

Il y a une autre hypothèse encore mais elle est un peu plus tordue. Je l'exposerai peut-être plus tard, mais il faudrait que j'explique des choses avant.

Concernant le contrôle dans les rêves. Et bien je pense que chacun peut contrôler le rêve en fonction de son niveau de conscience qu'il s'agit d'un rêve. Je m'appuie sur la scène du fameux "n'ai pas peur de rêver plus gros" quand le faussaire utilise un lance grenade pour tuer une projection de Fisher alors que son acolyte Arthur, qui selon les propres mots du faussaire, "n'a aucune imagination" n'en est pas capable. C'est selon ce même processus que le faussaire arrive à se faire passer pour son oncle Cependant le rêve est soumis à une certaine vraisemblance, auquel cas il s'effondrerait de lui même (la supercherie deviendrait trop apparente). Dans la partie didactique du film, lorsque Cobb explique les enjeux à Arianne il la met en garde sur les dangers de trop bidouiller le rêve, sinon les projections du rêveur convergerait vers elle et l'attaquerait.

Link to post
  • 2 weeks later...
  • 3 months later...

 Un mot sur Inception et l'édition Blu-Ray, j'ai reçu l'édition ultimate par la poste ce matin (23€ fdp inclus en pré-commande sur Amazon). Sur le disque bonus figure 10 des 14 pistes de la BO en version 5.1 DTS (probablement HD), je ne penses pas que la score de Zimmer soit bonne à ce point là, mais ça évitera au moins de la racheter. Je n'ai pas vu de commentaire du réalisateur, et je n'ai pas encore regardé les bonus, parce que je m'en cogne un peu. Point de détail cette édition comporte aussi une copie DVD.

A noter que le BR bien que de bonne facture n'est pas aussi sympathique à regarder que TDK, on apprécie grandement par ailleurs la présence de la VO en DTS HD, ce qui n'est pas le cas de tous les BR actuellement (les pirates des caraïbes par exemple). Et damned la différence se fait sentir. J'avais en effet été frappé par le piqué et les contrastes de l'image de TDK, particulièrement la séquence avec la vision sonar bleutée vers la fin, ici l'image est juste jolie. Soit dit en passant une des premières scènes du film m'a frappé en le revoyant puisqu'elle présente implicitement exactement ce qu'a fait Zimmer dans sa score avec la musique de Piaff, à savoir le ralentissement et la distorsion qui en résulte. (cf le lien posté un peu plus haut). Autre point amusant, je me suis aperçu d'un détail troublant, au tout début, cobb porte une alliance, puis celle-ci disparait très vite.

Apparemment il existerait une édition limitée en forme de mallette avec tout un tas de goodies dedans. Je ne sais pas pour vous mais je ne suis pas fan à ce point là.

Link to post
  • 2 years later...

J'ai pas de son donc peut pas écouter la vidéo, mais je suppose qu'il dit plus ou moins que la bague de cob est son totem ?

Si oui c'est ce dont je me suis aperçu au visionnage du BR, mais j'avais des doutes qui ne se sont pas dissipés ! C'est vrai que je n'ai jamais eu l'occasion d'en parler sur le fofo néanmoins, mais pour le principe j'ai eu l'idée avant lui ! :p

Link to post

Ouais donc un totem mais inversé : pas de bague je suis dans la réalité, bague je rêve. Peut-être aussi que c'est une façon de son subconscient de matérialiser le fait qu'il n'a pas accepté le décès de sa femme.

Je reste sur mon idée avec le visage des gamins mais les deux ne se contredisent pas.

Le vrai problème c'est de savoir pourquoi il lancerait la toupie si au final il ne la regarde pas. Pour éviter de me faire des noeuds j'ai fini par supposer que le fait de voir ses gamins lui suffit amplement à être convaincu.

Link to post

Très intéressante cette vidéo, même si trop longue et mal présentée (j'avoue, j'ai du mal à regarder des vidéos plus longues que 3 minutes sur YouTube :p).

Je ferai attention si j'ai l'occasion de revoir le film.

:)

Link to post

J'ai posé la question à l'auteur de la vidéo au sujet de ma théorie sur le visage des gamins, et il semble la partager. ça ne prouve en rien qu'on ait tort ou raison, mais ça veut dire qu'on a compris le film de façon assez semblable !

:)]

Link to post

J'interprète la fin du film — sur la rotation de la toupie — de deux façons, au moins :

En partant du fait que le personnage nous fait à la fois partager sa vie privée et sa vie professionnelle d'Incepteur (néologisme), son histoire mélange les deux.

Donc...

1/ la toupie tourne indéfiniment tandis qu'il a enfin rejoint ses enfants (qu'il désirait tant retrouver — vie privée)

> il s'en fout de savoir si c'est un rêve : il est ENFIN avec eux et c'est ce qui compte le plus pour lui.

Et tant pis pour ses conseils.

2/ la toupie tourne sans arrêt.

Pressé de les voir enfin, il en a oublié ses propres conseils (de bien prendre conscience, grâce à cet objet totémique, de la part de rêves et de réalité) et s'en va vers eux sans savoir. Il nous quitte : sa quête est terminée. Il peut se retirer et vivre paisiblement une sorte de retraite méritée.

Dans le cas n°1 : il s'en fout (délibérément)

Dans le cas n°2 : il... s'en fout aussi (inconsciemment).

>> ses enfants priment au-delà de tout. Il semble préférer la "réalité" avec eux.

D'ailleurs, tout au long du film, sa vie privée est vraiment très importante et le perturbe dans son travail. On le constate à plusieurs reprises.

AMHA.

Link to post

c'est plus fort que ça selon moi

Il me semble que Nolan nous incite à nous interroger sur notre conception du réel. Pour Cobb, le rêve/réalité dans lequel il se trouve à la fin est assez "réel" pour qu'il puisse s'en contenter sans arrière pensée. Rêve/réalité qui pourrait ne pas suffir à d'autres et notamment au spectateur, ou à Mal. Je vais avoir énormément de mal à formuler ça clairement, vraiment désolé. Ca vous choque pas que le totem soit un objet personnel ?

- Au final la toupie ne s'arrête pas parce que Cobb ne la regarde pas, donc il ne le sait pas et comme c'est lui qui raconte ben nous on ne peut pas savoir à sa place.

- La toupie est ce que j'appellerai un totem conscient, parce que Cobb est conscient du fait que c'en est un, ce n'est pas le cas de son alliance ou de ses gosses. Encore que pour les gamins c'est plus discutable parce qu'il sait plus ou moins que si il les voit dans un rêve il pourrait être convaincu qu'il est dans le réel.

Link to post

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...