Jump to content

Don_Angelo

Members
  • Content Count

    1,670
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    11

Posts posted by Don_Angelo

  1. J'ai eu l'occasion d'écouter des extraits de la partition de Zimmer, ainsi que la chanson titre de Billie Eilish. Si le générique m'a séduit, presque plus par les qualités vocales de son interprète, je ne saurais être très enthousiaste quant à ce qui se dévoile sur la bande originale de Zimmer: beaucoup de sonorités électroniques ou d'ambiance sans réel caractère, voir simpliste, saupoudrées de James Bond. Bien sûr, il est impossible d'avoir un avis éclairé sur quelques extraits épars, mais le style de Zimmer étant plutôt éloigné de l'univers sonore de Bond, on ne peut que s'interroger sur le résultat d'un tel mélange. Le titre Gun Barell largement diffusé depuis plus de quatre mois n'ayant rien de très caractéristique, il ne suffira pas à nous faire patienter jusqu'à la sortie nouvellement décalée à octobre.

    Une version orchestrale du générique de Billie Eilish:

    Et la version de la bande originale:

    La composition des bandes originales de Bond est en soi un problème épineux depuis le début de l'ère Brosnan. Car jusqu'alors largement dominée par le style de John Barry qui avait imprimé une identité forte, offrant pour chacun des opus des mélodies mémorables et immédiatement identifiables. En particulier par leur caractère éclectique empruntant au jazz voir à la pop et en incluant des instruments exotiques. Ses successeurs auront beaucoup de mal à se réapproprier l'identité mélodique de la saga, se cantonnant à travailler des ambiances d'accompagnement plus où moins générique. Bien sûr Arnold ou Newman ne viennent pas les mains vides et auront toujours au moins une proposition originale, dont voici quelques extraits choisis:

    Extrait de From Russia with Love par John Barry:

    Extrait de Tomorrow Never Dies par David Arnold:

    Extrait de Spectre par Thomas Newman:

    L'ère Brosnan/Arnold aura tout de même connu sont lot d'expérimentations qui sonnent aujourd'hui assez lourdingues:

     

  2. Très bon sketch et bonne conclusion. Le seul point positif à porter au crédit de l'homéopathie c'est l'écoute, l'empathie accordée au patient, ce qu'à mon sens, beaucoup trop de médecins négligent. Si je me souviens bien les traitement homéopathiques sont commercialisables selon le principe de non toxicité, en même temps comme il l'a démontré, la toxicité d'un placebo...

  3. Salut Cruchot,

    je n'ai pas encore essayé Jow, j'ai suivi ton second conseil et ai fini par trouver un primeur et un fromager pas trop loin de chez moi par le bouche à oreille et j'ai pu faire appel à eux pour les fêtes de Noël. J'ai cuisiné un menu plutôt élaboré chez mes parents, ça a plu.
    Pour de la cuisine "de tous les jours" il faudrait que je teste jow, peut-être le mois prochain, là mon objectif est de trouver un bon boucher et un bon poissonnier dans le quartier. Je pense faire avec Jow selon ce que je n'arriverai pas à trouver.

  4. il y a une heure, cruchot a dit :

    Perso, je ne reproche aucun politique en place d'essayer de faire ce qu'il peut compte tenu de la situation et de la complexité des problèmes. Par contre, qu'ils aient au moins l'honnêteté de dire qu'ils pataugent, au lieu de faire semblant de maitriser la situation et de nous donner des leçons, du haut de leur piédestal.

    C'est bien ce que je leur reproche également, j'ajoute que j'ai le sentiment que les décisions sont lunaires et sans emprise dans la réalité.

  5. C'est un peu comme les magasins et commerces jugés essentiels ou non. Quand je vois l'hypocrisie extraordinaire vis-à-vis des libraires, salles de concerts et thêatres face aux magasins de jeux-vidéos qui ont le droit de rouvrir pile pour la sortie des nouvelles consoles de Sony/Microsoft.

    Vous voulez rire un peu ? Au conservatoire où je suis des cours, on nous explique poliment que en raison de la pandémie les élèves ne peuvent pas venir (nous sommes trois dans ma classe dans une salle de classe aussi grande que celles que l'on voit au lycée). Puis on nous explique que l'on va pouvoir y retourner, les professeurs ont une attestation dérogatoire pour venir donner cours, mais les élèves n'ont pas la possibilité de venir y assister (pas de case à cocher sur l'attestation, les décrets de la cour de Macron Ier ne prévoyaient pas le cas de figure).

    Je devais aller voir deux concerts à l'Opéra de Paris, les organisateurs ont envoyé des messages aux spectateurs pour les tenir informés des mesures prises et aménagements. Je vous le donne en mille, ce fut informations contradictoire sur informations contradictoires. Même son de cloche au conservatoire où des annonces ont été envoyées jusqu'à deux heures avant le début des cours. Comment Macron Ier et sa cour des miracles peuvent-ils espérer rester crédible face à une organisation aussi ubuesque ?

  6. Quelles nouvelles du coup?

    Par ici c'est la déprime mêlée à de l'agacement profond. Confinement de merde, dirigeants consternants de connerie, on ne sait plus sur quel pied danser avec des annonces contradictoires, et surtout ce sentiment de ne jamais en voir le bout.

  7. Il y a 3 heures, cruchot a dit :

    Ce matin, appel du livreur Chronopost qui m'indique qu'il est en bas. Je lui donne le code. Il me rappelle 2 mn plus tard "Vous descendez quand?". Ben non, montez. "Non, je monte pas, descendez chercher votre colis". Bah non, vous montez. Je préviens Mme CRUCHOT qui est à la maison. Elle me dit qu'il n'est toujours pas monté. Je rappelle. "Non, je monte pas, j'ai pas le temps, descendez". Je rappelle Mme: "Il veut pas monter". "Bah si il monte, je dois vérifier le colis avant de signer".

    Elle me rappelle 2 mn après: "Il est parti. Il est pas content que je descende pas, alors il est parti avec le colis. En plus, comme je ai dit depuis le palier que je devais vérifier le colis à la maison, ben il a ouvert le carton avec son cutter pour me montrer depuis le hall. et comme je descendais pas, il est parti".

    Je rappelle Débilos qui me dit que ma femme lui a mal parlé et qu'il se barre, qu'il déposera mon colis en agence où je pourrais aller le chercher plus tard. Pépouze le mec, "Ranafoute, ranapéter, kes tu vas me faire?". Ahurissant.

    J'ai appelé le service client client Chronopost dans la foulée, vous pensez bien. J'attends que le responsable du mec me rappelle (ou pas, hein, après tout "Kes tu vas faire?"). Mais je lâche rien, je vais les harceler ! Et je me demande si je vais pas aussi déposer plainte pour atteinte au secret des correspondances (art. 226-15 du code pénal pour ceux que ça intéresse).

    C'est navrant. Ils seraient capables de te dire qu'avec la crise sanitaire il doivent garder des distances de sécurité. Merci pour la référence au code pénal, et tiens nous au courant ça m'intéresse.

  8. No Time to Die, 25ème opus de la franchise James Bond (pour le canon EON) devait sortir le 8 novembre et Daniel Craig y incarnera le rôle-titre pour la dernière fois. Ce fil est l’occasion de retracer l’évolution de la franchise et de s’interroger sur ce que peut proposer l’opus à venir.

    L’ère Daniel Craig, initiée avec Casino Royale, enclenchera plusieurs évolutions et développements à commencer par l’abandon du format sériel qu’avait adopté la franchise jusqu’alors. En effet, à quelques exceptions près les épisodes précédents sont indépendants les uns des autres, reprenant ponctuellement des personnages ou établissant une chronologie rudimentaire. Casino Royale, qui fait office de genèse du personnage, insuffle à la franchise la notion d’arc narratif qui sera développée dans Skyfall et Spectre. Une évolution nécessaire, les films précédents ayant épuisé le potentiel d’un personnage qui n’était alors qu’un archétype évoluant par le changement de son interprète. À noter que Spectre essaiera d’appuyer l’idée d’une chronologie en introduisant a posteriori le fait que son antagoniste, Blofeld suivait Bond depuis leur rencontre. Les motivations des antagonistes de la série ont depuis l’origine versé dans le caricatural, même si un effort était fait depuis Pierce Brosnan pour s’adapter à notre époque en délaissant peu à peu les références à la Guerre Froide.
    Il restait à la franchise l’épineux problème de moderniser ses ingrédients iconiques tout en ne rompant pas avec ce qui a fait son succès. Qu’il s’agisse des gadgets, du côté séducteur de Bond et ses femmes fatales, ou ses antagonistes quelque peu caricaturaux. Des aspects intrinsèquement très ancrés dans leur époque. Cette question est abordée en sous-texte dans Skyfall et Spectre, où le MI6 y est dépeint comme une entité archaïque, en équilibre chancelant que ses antagonistes peuvent à tout moment renverser. Je ne peux m’empêcher d’y voir un rapprochement entre le MI6, la franchise Bond donc, et le discours de certains personnages la pointant du doigt comme devant nécessairement évoluer ou disparaître. En cela, la formule évolue sensiblement, puisque les antagonistes de Bond deviennent une menace pour lui et le MI6. Et s’ils en triomphent, la victoire n’est pas sans conséquence (mort de M, destruction du siège historique du MI6, par exemple). À bien y regarder, l’ère Craig a vu le personnage de Bond tirer davantage vers l’anti-héro en insistant sur ses défauts (alcoolisme, désinvolture et nature incontrôlable). Un aspect qui avait été esquissé avec Timothy Dalton et que les films suivants délaisseront. Les gadgets évoluent également pour être réduits autant que possible, peut-être pour accentuer le côté humain de Bond et mieux l’ancrer dans le réel.

    Peut-on encore faire un Bond après #MeToo, et l’émergence des Mary Sue, où le personnage titre met dans son lit la femme fatale dans le seul but de faire avancer sa mission quitte à causer la perte de ladite femme ? L’ère Craig est probablement celle où les protagonistes féminins auront le plus gros impact. Qu’il s’agisse de Vesper, dépeinte comme la première femme dont Bond tombera amoureux et dont la trahison lui laissera une certaine amertume, ou de Madeleine pour qui il était également prêt à changer. Il apparaît donc logique que No Time to Die poursuive dans cette direction en développant Madeleine et/ou en introduisant à nouveau un personnage féminin important. Faut-il s’attendre à quelques séquences où Bond serait tourné en dérision pour sa masculinité devenue toxique ? Quitte à entretenir le doute quant au fait que Bond soit repris par une interprète. Toutefois, s’il semble difficile d’imaginer un tel changement, la logique d’arc narratif mis en place par Casino Royale implique que son personnage soit mis au repos. Dans cette optique, le plan final de Spectre montrant Bond filant au côté de Madeleine au volant de son Aston Martin iconique était une conclusion logique à l’arc de l’ère Craig. Pour la même raison, la mort de Bond qui aurait été suggérée par Craig est cohérente sur le plan narratif, même s’il est improbable que la franchise s’arrête. On peut donc envisager que le matricule et le nom de Bond soient transmis à un autre agent, comme pour M dans Skyfall.

    À en croire la page de la bande-originale du film sur Qobuz, Thomas Newman cède la place à Hans Zimmer et le générique sera interprété par Billie Eilish.

  9. J'ai regardé Terrain Miné de et avec Steven Seagal. Un film connu pour quelques répliques cultes qu'on trouve sur le net, et qui je crois fait partie de ces films dont le doublage l'élève à un autre niveau. J'ai eu à coeur de vérifier cette impression en visionnant le film doublé en français et dans sa langue originale.

    Si je ne m'explique pas la présence de Michael Cain dans la distribution, qui cabotine dans le rôle d'un vilain caricatural au dernier degré, son personnage est assez représentatif du film et des poncifs et autres discours moralisateurs qui émaillent le film. Il m'est impossible d'en recommander le visionnage, car les moments les plus drôles sont les répliques cultes que l'on trouve aisément sur le net, la faute à une réalisation qui se prend trop au sérieux et des personnages sans relief. L'essentiel de l'intrigue étant posé dans les cinq premières minutes du métrage.

    Quitte à aligner les poncifs, j'ai surtout regretté la lenteur ressentie et le ton trop grave par rapport à la mièvrerie de l'intrigue. C'est globalement très mou et il me semble que le film aurait mérité un peu plus d'exubérance. Il n'y a que la sincérité du message écologiste, qui s'ajoute à quelques dialogues potaches pour sauver un film ennuyeux.

  10. Le 13/12/2020 à 16:04, cruchot a dit :

    Promos le jour,
    Promos la nuit.
    Sans réduction j'joue pas merci,
    Les yeux plantés sur le forum.
    Tu baisses ou tu t'casses !
    Promos pour l'amour,
    Promos pour la nuit,
    J'aime pas les jeux au prix maxi.
    J'change l'étiquettes, j'explore la toile.
    San ku Kai la bataille.

    Celle-là m'échappe désolé.

  11. Merci pour la confirmation. Il va falloir que je fasse quelques recherches aux alentours.

    Au boulot, il y a une tradition. Tous les lundi midi l'un des chefs balance un clip bien kitch. Aujourd'hui, point d'exception et j'ai passé l'après-midi à écouter des compils de George Michael, Withney Houston et Michael Jackson. Mes voisins doivent penser que le confinement ne me réussit pas !

  12. Merci pour ton retour Cruchot. Je trouve l'idée de jow originale, toutefois dans mon cas le but de la manoeuvre était de me fournir en ingrédient plus qualitatifs que les hypermarchés ce que je n'ai pas trouvé en regardant le site. L'idée à terme est bien de devenir plus autonome en cuisinant mes propres recettes et en me réappropriant de l'existant. Il se pose toujours l'épineuse question de trouver de bons fruits et légumes dans les environs. :pleure:

  13. Depuis deux mois, je me suis remis à la cuisine de façon régulière, en m'imposant de cuisiner au moins cinq jours dans la semaine. Quitte à être confiné, autant essayer d'en profiter de manière constructive.


    Pour cela on m'a suggéré d'essayer HelloFresh, un service de box repas par abonnement dont le principe est que l'on reçoit les ingrédients avec les recettes par rapport à des plats que l'on peut choisir parmi une présélection toutes les semaines. J’avais petit à petit décidé de ne plus beaucoup cuisiner en raison de la difficulté à trouver des ingrédients frais et une flémingite chronique de courir les commerces. C’est donc sur la base d’une quarantaine de repas préparé par l’intermédiaire de ce service que je vous fais part de mon expérience. J’ai opté pour la formule de cinq repas par semaine pour deux personnes.


    Mes principales inquiétudes étaient la fraîcheur/qualité des ingrédients et la taille des portions. Indirectement se posait la question du coût. Le tarif affiché est de l’ordre de 6 euros par plat et par personne, à cela s’ajoute un prix variable pour la livraison en fonction du créneau choisi. On peut ajouter des recettes supplémentaires ou opter pour un panier de fruits. Il y a des catégories de recettes dites premium ou festin pour lesquelles il y a aussi des suppléments.
    Globalement je suis agréablement surpris, les recettes sont variées et accessibles. Il faut toutefois prévoir d’avoir un peu de matériel, et composer avec le fait que certains ingrédients sont à ajouter soi-même. C’est-à-dire les condiments de base et graisses pour la cuisson. Concernant la qualité des ingrédients, les légumes sont frais et globalement meilleurs que ce qu’on trouve en supermarché. Les viandes et poissons sont légèrement au-dessus de la moyenne. Sur une quarantaine de recettes, j’en ai compté deux qui n’était pas à mon goût et une dizaine que je me suis réappropriés ou que j’ai corrigés pour en être pleinement satisfait. Le rapport qualité/prix est avantageux, en fonction des recettes cela me coûte 60 à 70 euros par semaine. Livraison incluse, sachant que je vis seul.


    En moyenne la préparation demande une heure (les festins et recettes premiums sont un peu plus longs), sachant que les recettes et ingrédients sont calibrés pour ne pas dépasser cette durée. Quitte à recevoir certains plats avec des préparations à incorporer. Ce n’est pas le cas pour les desserts ou la préparation peut facilement demander trois heures. J’ajoute qu’il y a un coup de main à prendre, les tout premiers repas m’ont demandé environ le double du temps indiqué.


    Au final, je suis très satisfait du service, même si je dois reconnaître que les circonstances confinement et travail à domicile favorisent mon usage de la formule. Je m’interroge sur la façon dont je devrais me réorganiser une fois qu’il faudra retourner au bureau.
     

  14. Bonsoir à tous,

    Mon clavier actuel, un Logitech K740 commence à prendre de l'âge et il me faut songer à le remplacer. N'étant pas un gamer aguerri, je me fiche un peu des fonctions programmables et autres macros, en revanche je tape beaucoup qu'il s'agisse de code ou de texte et je souhaite avoir une réactivité et un confort de frappe optimums. Il m'arrive parfois de jouer à des MMOs ou à LoL et je me suis déjà heurté à la réactivité du K740 un peu faiblarde, de surcroît acheter le K740 me coûterait sensiblement plus cher qu'à mon premier achat. La fonction de rétro-éclairage des touches est agréable et si je pouvais la conserver ce serait un plus.

    Quel modèle pourriez-vous me recommander ?

  15. il y a une heure, cruchot a dit :

    J'ai modifié la réponse à Don_Angelo. Pour la postérité. Et le respect de l’œuvre originale. C'est important, le respect de l'artiste.

    J'ai craqué pour la NeoGeo Mini. 49,99€ - 5€ de bon de réduction. Et j'ai pris une manette officielle noire: 19,99€ - 5€ de réduction (le bon est repassé). Soit moins de 60€ la console et sa manette alors que la console seule était vendue près de 160€ à sa sortie. Et un gros doigt à tous ceux qui se sont rués pour l'acheter en Day One (et l'ont depuis oubliée sur une étagère poussiéreuse). Mouhahahahahaha >-)

    @Don_Angelo: alors comme ça Môssieur a des lettres musicales mais pas médiévales, hein? :°

    Je ne crois pas avoir fait de faute d'orthographe et de fait je n'ai pas compris la blague. En tout cas ta correction, qui apporte un vrai plus, confirme bien la référence que j'avais identifiée. #tristesse, #honte-inavouable.

  16. il y a 3 minutes, cruchot a dit :

    C'est pas ma faute si tu vois tout autour de toi, des jeux en promos qui veulent se jeter sur toi. C'est pas ma faute, à moi, si j'entends tout autour de moi: G.R.A.T.U.I.T., Tonton Cruchot !

    >):°:-D

    Je ne suis vraiment pas fier d'avoir cette référence à la première virgule.

×
×
  • Create New...